NOS PARTENAIRES

Association Mam’en solo
pour l’ouverture de la PMA aux femmes célibataires en France :

https://Mam’ensolo.wordpress.com

Association de patients de l’AMP

et de personnes infertiles:

https://bamp.fr

Nés sous X

Pupilles de l’État

Mères de l’ombre

Virginie Debacq

44, rue Oberkampf 75011 Paris

Psychanalyste

07 66 35 66 98

Oser demander de l’aide est un acte courageux. Pour un soutien ponctuel ou pour une démarche plus longue, c’est faire le choix de prendre soin de vous.

Titulaire d’un diplôme universitaire en périnatalité, je suis spécialiste des questions liées à l’adoption, à la PMA et à la recherche de ses origines. J’accueille également des femmes ou couples rencontrant des difficultés liées à la conception, à la grossesse et à l’arrivée d’un enfant.

Dans un espace de confidentialité et de bienveillance, je vous propose de vous recevoir afin de faire connaissance.  Vous aborderez les questions, les doutes et les thèmes qui vous conduisent à demander de l’aide. Je vous expliquerai la façon dont je travaille et vous proposerai si vous le souhaitez le travail thérapeutique le mieux adapté qui permettra de répondre à vos besoins.

Mathilde Bouychou

Psychologue clinicienne

Je suis spécialisée en périnatalité. Après avoir travaillé plusieurs années au sein d’un service de maternité de l’hôpital Privé Jacques Cartier dans l’Essonne, j’exerce actuellement en libéral. Mon approche est intégrative, basée sur un référentiel théorique psychanalytique, alimenté par des outils issus de la systémie, de la gestalt et de la maternologie principalement.

Ma pratique s’est énormément développée, ces dernières années, autour des questions d’infertilité, de PMA et de leur accompagnement. Je reçois et accompagne des femmes, des hommes, des couples en parcours de procréation médicalement assistée en France mais aussi à l’étranger. Pour certains d’entres eux, se posent la question d’avoir recours à un don de gamète. Celui-ci n’est pas sans poser question. Des questions à la fois sur leur parentalité et l’appropriation de cette histoire singulière : est-ce que cet enfant sera vraiment le mien ? Quelle influence vais-je avoir sur lui, son développement, sa construction ? Mais aussi de nombreuses questions sur le donneur, la donneuse : qui est-il ? Comment est-il choisi ? Vais-je avoir des informations sur lui ? Pour quelles raisons donne-t-il ses gamètes ? Et enfin des questions concernant l’enfant à venir : Que racontez ? Comment va-t-il s’approprier son histoire avec cette part d’inconnue ? Comment l’aider, l’accompagner ? Toutes ces questions nécessitent un accompagnement spécifique, un espace de parole et de pensée.

Toutes ces situations, m’ont amenée à m’interroger sur ces enfants. Ces enfants parfois déjà adultes ou grandissant qui sont à la recherche de leurs origines, socle fondamental à leur construction identitaire. Eux aussi ont besoin d’être accompagnés, soutenus, écoutés lorsqu’ils entreprennent cette quête. Quête qui, elle aussi, n’est pas sans questions, sans obstacles : comment rendre l’étranger connu ? Comment s’inscrire dans une filiation non génétique ? Qu’est-ce qui va être découvert ?

Mon travail d’accompagnement et d’élaboration est basé sur la parole. Je propose également l’utilisation d’outil comme le génogramme. Il permet de travailler sur la dimension transgénérationnelle et parfois la part inconnue de celle-ci. Le travail sur la reconnaissance et l’expression des émotions est également essentiel. La mise en mouvement du corps durant les séances peut également permettre au patient d’expérimenter des éprouvés différents mais aussi un changement intérieur.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :